Pouvez-vous nous parler des modes de gouvernance (alternatifs) que vous avez évoqués plus tôt ? Quel mode de gouvernance choisi par les autres monnaies locales ?

Dans la plupart des initiatives citoyennes, se pose la question de la gouvernance autant que du projet à proprement parler. Comment nous organisons-nous ? Qui et comment prend-on les décisions ?
Les conclusions des ces questions ne sont pas partout les mêmes.
L’exemple abordé par Ph. DERRUDER est le consensus / consentement / majorité des ⅔. En premier, si personne ne s’oppose, la proposition est adoptée. Si 1 s’oppose, on discute pour comprendre l’objection. Celui qui a émis l’objection est seul à pouvoir la lever. Si manifestement c’est un blocage, une autre personne peut demander le passage au vote. Dans ce cas, la décision est adoptée si elle passe les 2 tiers des voix. C’est le choix expérimenté à Toulouse. Ce n’est qu’un exemple.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s